UN’ALTRA RAGAZZA E’ MORTA !

13062021 Calabria e il vaccino

UN’ALTRA RAGAZZA E’ MORTA  !

E qui siamo al solito discorso… ma se c’è una paziente che ha particolari problemi come allergie e patologie varie,  allora… perché non metterlo nelle condizioni di essere seguita nel percorso vaccinale dal proprio medico di base ed aver la possibilità di decidere sulla base della sua anamnesi medica  e di quelle esigenze ? Penso e credo che se una persona corre il rischio di perdere la vita a seguito dell’inoculazione vaccinale tanto vale lasciarla fuori dal ciclo e attendere i tempi della sperimentazione per avere un’idea più chiara e sicura sul come comportarsi con detti soggetti. Non è possibile continuare a  veder morire delle ragazze così giovani perseguendo l’idea della vaccinazione obbligatoria ! Ora il vaccino in questione è Moderna, sino a ieri affidabile al 100%, evidentemente la sua morte è collegata a fattori o patologie personali, tuttavia, io stesso, ciclo completato con Moderna, ho riscontrato fastidiosi problemi gastrointestinali… con crampi e dolori addominali per oltre una decina di giorni dopo la seconda inoculazione… Ora sto bene, ma confesso che non è stato carino, però posso immaginare che a tanti altri non abbia provocato nessuna reazione mentre per la poverina… purtroppo si è rivelato fatale. C’è da aggiungere che nel mio caso, e voglio raccontarlo, mi son fatto seguire nel ciclo vaccinale proprio dal mio medico di base, e senza nessun costo, che mi ha egregiamente assistito anche nel breve periodo di sofferenza. E allora chiedo : perché non usare lo stesso metro di operosità per tutti i pazienti anziché spedirli nei centri vaccinali come animali sperduti… senza il consulto e l’assistenza del proprio medico di base e il suo autorevole parere sul vaccino da iniettare ? Sempre oggi a Brescia registriamo l’ennesimo caso di trombosi con decesso di un 54enne, vaccinato proprio il 29 di maggio scorso, giustamente i famigliari ora pretendono chiarezza sulla sua morte… per ora, perché poi ne sono sicuro, chiederanno giustizia. Non si può andare avanti in questo modo, ritengo che la vaccinazione di massa alla cieca senza le necessarie riflessioni mediche su ogni singolo caso debba cessare immediatamente  e l’assistenza del proprio medico dev’essere la priorità. E se non interrompiamo questo stillicidio il famoso 0,00001 per centomila… lascia il tempo che trova se in quella percentuale c’è un nostro parente o addirittura una figlia. Eh no… ora  basta, intervenga il ministero della salute e metta fine a questi “omicidi da vaccino ” legalizzati  perché non prossimo perderli così, a questo punto lasciamoli vivere anche se con il rischio Covid ! 12062021 …by… https://manliominicucci.myblog.it/   https://vk.com/id529229155

 

Calabria, ragazza morta dopo Moderna. Fanno Astrazeneca: gravissime due donne

 

13062021 Calabria e il vaccino

 

La Viola quasi in lacrime dopo la morte di Camilla: “Appelli inutili, vi avevo avvertito sulle giovani donne…”

Dal mal di testa a due interventi al cervello: così è morta Camilla. Scatta l’inchiesta

10 giugno 2021

Un momento tragico per le ragazze italiane che hanno ricevuto il vaccino contro il Covid. Dopo la notizia della morte di Camilla all’Ospedale di Genova dal Quotidiano del Sud giunge la triste comunicazione che Alessia Reda, di Mendicino, è deceduta ieri all’ospedale di Cosenza per una embolia polmonare. Secondo quanto riferito alla 24enne era stato somministrato a metà maggio il vaccino Moderna e a pochi giorni di distanza dall’inoculazione ha iniziato a sentirsi male, nonostante godesse di buona salute. L’Azienda Ospedaliera di Cosenza sta raccogliendo tutte le informazioni possibili e provvederà poi a segnalare il caso all’Aifa. Nel frattempo il Comune di Mendicino ha proclamato il lutto cittadino. “Alla luce del dolore profondo che ha colpito la nostra comunità, per la perdita della nostra giovanissima Alessia ho appena deciso di proclamare un lutto cittadino. Le bandiere del Municipio saranno poste a mezz’asta. Alla famiglia di Alessia la mia personale vicinanza e quella di tutti i cittadini mendicinesi. Che la terra ti sia lieve piccolo angelo”, le parole di Antonio Palermo, il primo cittadino. In Calabria non si fermano però qui i casi gravi che in qualche modo potrebbero avere un legame con i vaccini, visto che due donne, una di 46 e una di 49 anni, sono ricoverate in gravissime condizioni nel reparto di rianimazione: a curarle l’ospedale Annunziata di Cosenza e l’ospedale San Giovanni di Dio di Crotone. In entrambe i medici hanno riscontrato effetti collaterali gravi dopo il vaccino AstraZeneca: le due donne stanno combattendo contro le trombosi. La prima, secondo il Quotidiano del Sud, soffriva già di problemi di coagulazione, e dopo essersi sentita male è stata trasportata d’urgenza in ospedale, dove le hanno diagnosticato una trombosi e un’emorragia cerebrale. Per ora l’operazione effettuata non ha portato a buone notizie. Non è noto se l’altra donna, ricoverata a Crotone in condizioni più che gravi soffrisse di patologie, ma anche lei è stata operata d’urgenza per una trombosi. L’allerta è a livelli incredibili.

 

ENGLISH

UNE AUTRE FILLE EST MORTE !

Et nous voilà comme d’habitude… mais s’il y a un patient qui a des problèmes particuliers comme des allergies et des pathologies diverses, alors… pourquoi ne pas le mettre en position d’être suivi dans le processus de vaccination par son propre médecin généraliste et avoir la possibilité de décider en fonction de ses antécédents médicaux et de ces besoins ? Je pense et je crois que si une personne court le risque de perdre la vie à la suite d’une vaccination, elle pourrait aussi bien la laisser en dehors du cycle et attendre le moment de l’expérience pour avoir une idée plus claire et plus sûre sur la façon de se comporter avec ces sujets. Il n’est pas possible de continuer à voir mourir d’aussi jeunes filles en poursuivant l’idée de la vaccination obligatoire ! Maintenant le vaccin en question est Moderna, jusqu’à hier 100% fiable, évidemment son décès est lié à des facteurs personnels ou à des pathologies, cependant, moi-même, un cycle complété avec Moderna, j’ai rencontré des problèmes gastro-intestinaux gênants… avec des crampes et des douleurs abdominales pour plus de dix jours après la deuxième inoculation… Maintenant je vais bien, mais j’avoue que ce n’était pas sympa, mais j’imagine que beaucoup d’autres n’ont provoqué aucune réaction alors que pour la pauvre femme… malheureusement cela s’est avéré fatal. Il faut ajouter que dans mon cas, et je tiens à le dire, j’ai été suivi dans le cycle de vaccination par mon généraliste, et ce gratuitement, qui m’a très bien aidé même dans la courte période de souffrance. Alors je pose la question : pourquoi ne pas utiliser la même mesure d’assiduité pour tous les patients au lieu de les envoyer dans des centres de vaccination comme des animaux perdus… sans la consultation et l’assistance de votre médecin généraliste et son avis faisant autorité sur le vaccin à injecter ? Aujourd’hui également à Brescia, nous enregistrons un autre cas de thrombose avec la mort d’un homme de 54 ans, vacciné le 29 mai dernier, à juste titre, les membres de la famille exigent maintenant des éclaircissements sur sa mort … pour l’instant, car alors je ‘ Je suis sûr qu’ils demanderont justice. On ne peut pas continuer comme ça, je crois que la vaccination de masse à l’aveugle sans les réflexions médicales nécessaires sur chaque cas individuel doit cesser immédiatement et l’assistance de votre médecin doit être la priorité. Et si on n’arrête pas ce dégoulinant, le fameux 0,00001 pour cent mille… laisse le temps qu’il trouve si dans ce pourcentage il y a un parent ou même une fille. Oh non… ça suffit, le ministère de la santé intervient et met fin à ces “tueries de vaccins” légalisées car ils ne sont pas près de les perdre comme ça, à ce stade laissons les vivre même si avec le risque Covid ! 12062021 … par … https://manliominicucci.myblog.it/ https://vk.com/id529229155

 

 

Calabre, une fille décédée après Moderna. Ils font Astrazeneca : deux femmes très sérieuses

13062021 Calabria e il vaccino

 

La Viola presque en larmes après la mort de Camilla : “Appels inutiles, je vous avais prévenu des jeunes femmes…”

Du mal de tête à deux chirurgies cérébrales : c’est ainsi que Camilla est morte. Mener l’enquête

10 juin 2021

Un moment tragique pour les filles italiennes qui ont reçu le vaccin Covid. Après la nouvelle du décès de Camilla à l’hôpital de Gênes du Quotidiano del Sud vient la triste annonce qu’Alessia Reda, de Mendicino, est décédée hier à l’hôpital de Cosenza des suites d’une embolie pulmonaire. Selon certaines informations, la jeune femme de 24 ans a reçu le vaccin Moderna à la mi-mai et quelques jours après l’inoculation, elle a commencé à se sentir malade, malgré son bon état de santé. L’hôpital de Cosenza recueille toutes les informations possibles et signalera ensuite le cas à l’AIFA. Entre-temps, la municipalité de Mendicino a proclamé le deuil de la ville. « À la lumière de la douleur profonde qui a frappé notre communauté, pour la perte de notre toute jeune Alessia, je viens de décider de déclarer une ville en deuil. Les drapeaux de la Mairie seront mis en berne. Ma proximité personnelle avec la famille d’Alessia et celle de tous les citoyens mendicins. Que la terre soit pour toi un petit ange léger », les mots d’Antonio Palermo, le maire. En Calabre, cependant, les cas graves qui pourraient en quelque sorte avoir un lien avec les vaccins ne s’arrêtent pas là, étant donné que deux femmes, une sur 46 et une sur 49, sont hospitalisées dans des conditions très graves en unité de soins intensifs : pour soigner entre eux l’hôpital Annunziata de Cosenza et l’hôpital San Giovanni di Dio de Crotone. Chez les deux médecins, les médecins ont constaté de graves effets secondaires après le vaccin AstraZeneca : les deux femmes luttent contre une thrombose. La première, selon le journal Southern, souffrait déjà de problèmes de coagulation, et après s’être sentie malade, elle a été transportée d’urgence à l’hôpital, où on lui a diagnostiqué une thrombose et une hémorragie cérébrale. Pour l’instant, l’opération menée n’a pas abouti à de bonnes nouvelles. On ne sait pas si l’autre femme, hospitalisée à Crotone dans des conditions plus que graves, souffrait de pathologies, mais elle aussi a subi une opération d’urgence pour une thrombose. L’alerte est à des niveaux incroyables.

 

FRANCAISE

UNE AUTRE FILLE EST MORTE !

Et nous voilà comme d’habitude… mais s’il y a un patient qui a des problèmes particuliers comme des allergies et des pathologies diverses, alors… pourquoi ne pas le mettre en position d’être suivi dans le processus de vaccination par son propre médecin généraliste et avoir la possibilité de décider en fonction de ses antécédents médicaux et de ces besoins ? Je pense et je crois que si une personne court le risque de perdre la vie à la suite d’une vaccination, elle pourrait aussi bien la laisser en dehors du cycle et attendre le moment de l’expérience pour avoir une idée plus claire et plus sûre sur la façon de se comporter avec ces sujets. Il n’est pas possible de continuer à voir mourir d’aussi jeunes filles en poursuivant l’idée de la vaccination obligatoire ! Maintenant le vaccin en question est Moderna, jusqu’à hier 100% fiable, évidemment son décès est lié à des facteurs personnels ou à des pathologies, cependant, moi-même, un cycle complété avec Moderna, j’ai rencontré des problèmes gastro-intestinaux gênants… avec des crampes et des douleurs abdominales pour plus de dix jours après la deuxième inoculation… Maintenant je vais bien, mais j’avoue que ce n’était pas sympa, mais j’imagine que beaucoup d’autres n’ont provoqué aucune réaction alors que pour la pauvre femme… malheureusement cela s’est avéré fatal. Il faut ajouter que dans mon cas, et je tiens à le dire, j’ai été suivi dans le cycle de vaccination par mon généraliste, et ce gratuitement, qui m’a très bien aidé même dans la courte période de souffrance. Alors je pose la question : pourquoi ne pas utiliser la même mesure d’assiduité pour tous les patients au lieu de les envoyer dans des centres de vaccination comme des animaux perdus… sans la consultation et l’assistance de votre médecin généraliste et son avis faisant autorité sur le vaccin à injecter ? Aujourd’hui également à Brescia, nous enregistrons un autre cas de thrombose avec la mort d’un homme de 54 ans, vacciné le 29 mai dernier, à juste titre, les membres de la famille exigent maintenant des éclaircissements sur sa mort … pour l’instant, car alors je ‘ Je suis sûr qu’ils demanderont justice. On ne peut pas continuer comme ça, je crois que la vaccination de masse à l’aveugle sans les réflexions médicales nécessaires sur chaque cas individuel doit cesser immédiatement et l’assistance de votre médecin doit être la priorité. Et si on n’arrête pas ce dégoulinant, le fameux 0,00001 pour cent mille… laisse le temps qu’il trouve si dans ce pourcentage il y a un parent ou même une fille. Oh non… ça suffit, le ministère de la santé intervient et met fin à ces “tueries de vaccins” légalisées car ils ne sont pas près de les perdre comme ça, à ce stade laissons les vivre même si avec le risque Covid ! 12062021 … par … https://manliominicucci.myblog.it/ https://vk.com/id529229155

 

 

Calabre, une fille décédée après Moderna. Ils font Astrazeneca : deux femmes très sérieuses

13062021 Calabria e il vaccino

La Viola presque en larmes après la mort de Camilla : “Appels inutiles, je vous avais prévenu des jeunes femmes…”

Du mal de tête à deux chirurgies cérébrales : c’est ainsi que Camilla est morte. Mener l’enquête

10 juin 2021

Un moment tragique pour les filles italiennes qui ont reçu le vaccin Covid. Après la nouvelle du décès de Camilla à l’hôpital de Gênes du Quotidiano del Sud vient la triste annonce qu’Alessia Reda, de Mendicino, est décédée hier à l’hôpital de Cosenza des suites d’une embolie pulmonaire. Selon certaines informations, la jeune femme de 24 ans a reçu le vaccin Moderna à la mi-mai et quelques jours après l’inoculation, elle a commencé à se sentir malade, malgré son bon état de santé. L’hôpital de Cosenza recueille toutes les informations possibles et signalera ensuite le cas à l’AIFA. Entre-temps, la municipalité de Mendicino a proclamé le deuil de la ville. « À la lumière de la douleur profonde qui a frappé notre communauté, pour la perte de notre toute jeune Alessia, je viens de décider de déclarer une ville en deuil. Les drapeaux de la Mairie seront mis en berne. Ma proximité personnelle avec la famille d’Alessia et celle de tous les citoyens mendicins. Que la terre soit pour toi un petit ange léger », les mots d’Antonio Palermo, le maire. En Calabre, cependant, les cas graves qui pourraient en quelque sorte avoir un lien avec les vaccins ne s’arrêtent pas là, étant donné que deux femmes, une sur 46 et une sur 49, sont hospitalisées dans des conditions très graves en unité de soins intensifs : pour soigner entre eux l’hôpital Annunziata de Cosenza et l’hôpital San Giovanni di Dio de Crotone. Chez les deux médecins, les médecins ont constaté de graves effets secondaires après le vaccin AstraZeneca : les deux femmes luttent contre une thrombose. La première, selon le journal Southern, souffrait déjà de problèmes de coagulation, et après s’être sentie malade, elle a été transportée d’urgence à l’hôpital, où on lui a diagnostiqué une thrombose et une hémorragie cérébrale. Pour l’instant, l’opération menée n’a pas abouti à de bonnes nouvelles. On ne sait pas si l’autre femme, hospitalisée à Crotone dans des conditions plus que graves, souffrait de pathologies, mais elle aussi a subi une opération d’urgence pour une thrombose. L’alerte est à des niveaux incroyables.

 

 

 

UN’ALTRA RAGAZZA E’ MORTA !ultima modifica: 2021-06-12T20:23:24+02:00da manlio22ldc
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento